Tag Archive: migration


Hello,

La migration d’une boîte Exch2003 vers 2010 en intra organisation, à priori, c’est simple : soit un clic droit Nouvelle demande de déplacement local ou en powershell new-moverequest.

Petit point d’attention, par défaut les alias 2003 se basaient sur les noms affichés (DisplayName). L’attribut DisplayName contenait souvent un espace ( » « ), exemple : Martin Dupont. De fait, les alias aussi.

En Exchange 2010, les  »  » sont un caractère interdit, il est donc nécessaire de modifier ces alias à problème car les boîtes ne sont pas migrables en l’état.

Microsoft fournit un script sur le TechNet : http://technet.microsoft.com/en-us/library/bb851499(EXCHG.80).aspx.
Ce script est assez limité car il fait une recherche sur  » « . Donc les noms qui contiennent deux voire trois espaces ne sont pas traités.

C’est pourquoi je préfère utiliser le script fourni par l’équipe produit sur le script center http://gallery.technet.microsoft.com/scriptcenter/411aec4e-8c01-4594-b993-fbd968f15399.
En plus de traiter les espaces, le script traite tous les caractères interdits et corrige aussi les groupes et les contacts… Royal

En exemple, la dernière fois que je m’en suis servi, sur 1250MBX, une seule n’avait pas été traitée. Plutôt un bon ratio.

A+

Hello,
Plusieurs blogs http://msreport.free.fr/?tag=netdom-trust ou http://blogcastrepository.com/blogs/benoits/default.aspx avaient remonté que l’usage d’une version française de 2008 posait problème avec la commande netdom trust. En effet, la commande doit être tapée en anglais et le paramètre /quarantine doit être égale à NON…
Et bien le problème est le même en R2 vivement un 2008 SP2 ou 2008 R2 SP1 😮

Comme l’a annoncé l’équipe support AD sur son blog (http://blogs.technet.com/b/askds/), la nouvelle version d’ADMT est disponible !
Elle sera la denrière version à supporter Windows Server 2003 et la première à supporter un domaine source en Windows Server 2008 R2 ;-).
Les limitations de cette nouvelle version sont :
– ne s’installe que sur une machine Windows Server 2008 R2
– le service PES v3.1 (service de migration de mots de passe) se télécharge à part
– les binaires d’installation ne comporte pas SQL Express (le .exe passe de 50 à 4 Mo au passage…). D’un autre coté, je rappelle que la dernière version de sql express en RTM ne supporte ni Windows 7 ni Windows 2008 R2 (http://www.microsoft.com/downloads/details.aspx?familyid=58CE885D-508B-45C8-9FD3-118EDD8E6FFF&displaylang=fr)….

La nouvelle version d’ADMT est disponible sur http://www.microsoft.com/downloads/details.aspx?displaylang=en&FamilyID=20C0DB45-DB16-4D10-99F2-539B7277CCDB
Bonne migration

Bonjour,

Pour le premier billet technique, je vais aborder la coexistence frontal Exchange 2003/CAS Exchange 2010. Il ne sera pas ici question de définir les pré-requis d’installation des rôles Exchange ni de décrire l’installation mais de spécifier les actions à réaliser pour permettre à vos utilisateurs de conserver leurs liens OWA Exchange 2003 pour Exchange 2010.

L’architecture est la suivante :

1 DC+PKI en 2003 (oui ok c’est pas best practices mais bon maquette…) qui s’appelent « dc2003« ,

1 backend en 2003qui s’appelle « exch2003b« ,

1 frontal 2003 qui s’apppelle « exch2003f« .

Le domaine AD est appelé group.toc. Dans le cadre de l’article, les DNS hébergent deux zones DNS : group.toc et tartanpion.fr. La zone group.toc répertorie les enregistrements des machines membres du domaine AD et la zone tartanpion.fr correspond au nom de la zone publique de l’entreprise factice. Les clients utilisant en interne et en externe l’URL webmail.tartanpion.fr, C’est dans cette dernière zone que l’on va ajouter les alias pour l’OWA. Le fait d’avoir une zone tartanpion.fr déclarée à la fois dans les DNS publics (FAI,…) et dans les DNS privés est apellé split-dns.

Nous avons donc au début de l’article dans la zone tartanpion.fr un alias du nom de webmail qui pointe sur l’enregistrement exch2003f.group.toc.

Ces trois serveurs représentent l’environnement source.

L’environnement cible est représentée par une seule machine DC+Exchange 2010 (multirole) en 2008 R2 (toujours pas best practices)  et qui s’appelle « dc2008R2« .

Pour résumé litéralement l’article, pendant la phase de coexistence, et principalement quand les serveurs CAS 2010 seront en production, tous les clients attaqueront toujours leur OWA par webmail.tartanpion.fr. Ils seront alors redirigés vers les CAS 2010. Ils s’authentifieront alors sur le nouveau formulaire Exchange Server 2010. Si leur boîte aux lettres a déjà été migrée, l’utilisateur de connecte directement. Au contraire, si la boîte n’est pas migrée, l’utilisateur sera redirigé sur legacy.tartanpion.fr qui correspondra au frontal 2003.

1ère Etape : Configuration du certificat sur le CAS 2010

Exchange 2007 avait déjà amené une couche concernant les certificats, la nouvelle version est sur la même lancée ; avec ceci que maintenant nous disposons d’une interface graphique. L’installation sera réalisée en interface graphique pour permettre à un maximum de personnes d’aborder le sujet sans appréhension.

La nouveauté 2010 est de pouvoir gérer les certificats Exchange à partir de l’interface graphique. NB : les certificats visibles dans le screenshot correspondent : 1 au certificat autosigné d’Exchange disponible par défaut dans tous les environnements et 2 au certificat machine déployée par GPO pour d’autres besoins… L’ignorance est de mise !

Nous allons donc nous permette un bon clic droit « New Exchange Certificate » dans le panneau « Actions » de droite.

Le nom indiqué est un nom fqdn. Ce n'est absolument nécessaire...

Sur la partie wildcard, cliquer sur Next

L’étape importante est la configuration Exchange. En fonction des besoins, vous devrez cocher OWA, ActiveSync, OAnywhere,… Dans le cadre du billet, les options OWA et Legacy Exchange Server seront modifiées. Pour la partie OWA, renseigner vos noms fqdn interne et externe (pour l’article : webmail.tartanpion.fr) et dans la partie Legacy, noter la future adresse du serveur frontal 2003 (pour l’article : legacy.tartanpion.fr).

Dans la fenetre des SANs, valider que votre enregistrement webmail (ici webmail.tartanpion.fr) est configuré comme nom commun. Renseigner ensuite les champs nécessaires au certificat (correspondant à votre situation) et générer le fichier de demande .req.

Le fichier .req peut selon les situations être envoyés à une autorité de certification publique payante (comme VeriSign), dans ce cas le certificat devra être de type « Communications unifiées » ou à une autorité Windows interne, le modèle utilisé devra alors être « Serveur Web » 

Une fois le certificat en poche, il faut compléter la requêta via la console Exchange et un clic droit « Complete Pending Request » sur le certificat avec le nom commun qui correspond à votre webmail (ici, webmail.tartanpion.fr)

Via l'assistant, configurer le certificat récupéré précédemment

Dernière étape, configurer les services Exchange qui utiliseront le certificat installé. Toujours par un client sur le serveur dans l’interface graphique « Assign Exchange Certificate ».

Seule la partie IIS est nécessaire pour OWA

Bleu c’est définitivement mieux que rouge

Et voilà, le certificat est valide et installé.

Deux tests rapides pourront être réalisés via naviguateur

Le certificat présenté est bien délivré à webmail.tartanpion.fr

Les deux noms sont bien présents dans le certificat

2ème étape : configuration Exchange

Deux commandes sont nécessaires pour configuration chaque serveur CAS :

1. set-owavirtualdirectory nom_de_serveur\OWA* – ExternalURL https://webmail.tartanpion.fr/OWA -Exchange 2003URL https://legacy.tartanpion.fr/Exchange

Après avoir modifié l’URL OWA, le système prévient de ne pas oublier l’Exchange Control Panel

2. Set-ecpvirtualdirectory nom_de_serveur\ECP* -ExternalURL https://webmail.tartanpion.fr/ECP

3ème étape : Export du certificat Exchange 2010 pour Exchange 2003

A partir de maintenant, si un utilisateur non migré arrive sur l’OWA de l’exchange 2010 et s’authentifie ; le serveur Exchange 2010 le redirigera vers l’adresse legacy.tartanpion.fr. Il est donc nécessaire de modifier le certificat des OWA 2003 pour ne pas avoir d’erreur.

A partir d’un CAS, lancer une MMC « Certificats » et exporter le certificat webmail.

L'export de la clef privée est obligatoireVérifier que le certificat est exporté au format .pfx. Si votre certificat est issue d'une autorité qui est elle approuvé par une autre autorité, penser à cocher la case "Include all certificates in the certification path if possible"

Le certificat .pfx devra être copié sur chaque serveur CAS. La réimportation du nouveau certificat se faire via IIS

Pour plus d’assurance, le certificat actuel devra être supprimé et non remplacé.

La configuration du nouveau certificat se fera via l’import du fichier .ofx et de la saisie du mot de passe

Et après un reboot d’IIS, le certificat est correct !

3ème étape : Configuration DNS

Deux alias seront nécessaires : webmail.tartanpion.fr qui pointaient sur les serveurs Exchange 2003 pointera maintenant sur les serveurs Exchange 2010 (voire même un CAS array…) ; legacy.tartanpion.fr devra pointer sur les frontaux 2003.

4ème étape : LES TESTS !!!

Nous avons deux possibilités :

1. Les serveurs frontaux acceptent l’authentification basée sur formulaires, vous etes alors le roi du monde. Lorsqu’un utilisateur s’authentifiera sur webmail.tartanpion.fr (formulaire Exchange 2010 depuis l’étape 3), il sera redirigé avec sso vers l’OWA et sa boîte 2003

2. si non, la redirection devra être manuelle. Il faudra passer sur chaque CAS 2010 la commande « set-OwaVirtualDirectory -LegacyRedirectType manual« . Ensuite l’utilisera devra s’authentifier sur le formulaire 2010 et le 2003…

Voilà, ce premier billet est fini ! Désolé pour la mise en page mais je prends en main l’outil…

Vos commentaires, remarques (et insultes) seront les bienvenus. Et je tiens à remercier Tony aka Leboss aussi 😮